FSU 13 - 23 boulevard Charles Nédelec - 13331 Marseille cedex 03 - Tél.: 04 91 08 58 77 - courriel : fsu13@orange.fr   
Qui sommes nous ?

Fermer La FSU 13

Fermer La FSU 13, ses syndicats

Fermer La FSU nationale

Fermer La FSU région Provence Alpes Côte d'Azur

Fermer Le blog de la FSU AIx-Marseille

Dernières publications...
Couverture num 231

Bulletin de la FSU13 n°231




Bulletin de la FSU n°230




Bulletin de la FSU13 n°229

Couverture 228

Bulletin de la FSU13 n°228



Couverture bulletin n 227.jpg

Bulletin de la FSU13 n°227


Vignette n°226

Bulletin de la FSU13 n°226


Couverture-FSU13-n225.jpg

Bulletin de la FSU13 n°225

Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Partenariats de la FSU

Partenariat Crédit Mutuel enseignant

cm.gif
2016 - le printemps du film engagé ITW de Stéphane Rio
 Le « printemps du film engagé » 

 

Le programme du « printemps » est disponible en ligne

https://www.facebook.com/printempsdufilmengage/?hc_location=ufi

 

Interview de Stéphane Rio, professeur au lycée Saint Charles à Marseille, militant du SNES FSU 

 

Stéphane bonjour, on ne te présente pas à la FSU, peux tu nous dire quels sont les objectifs de cette manifestation, quels sont ses contours, ses invités ?

 

Du 20 au 25 mai, dans les principales salles de Marseille, « le Printemps du film engagé » propose une semaine de projections de films documentaires suivis de débats avec des réalisateurs (G. Balbastre, A . Davis, L. Joulet...), des spécialistes (L. Pillant, J. Gombin, M. Samson...) et des acteurs du mouvement social (des syndicalistes de la FSU, de la CGT et de Solidaires, des militants associatifs de la CIMADE, Migrants 13, PROMEMO, VISA13...). 

Cette année les thèmes aborderont la question de l'exil le vendredi 20 mai, avec le magnifique documentaire, « L'Escale ». La question du travail sera abordée le 21 avec « Vérités et Mensonges à la SNCF » de Gilles Balbastre dont la FSU avait vivement soutenu Les Nouveaux chiens de garde. La soirée du dimanche 22 mai sera consacrée aux luttes sociales dans le département, à partir du documentaire « Comme des lions ». La question des quartiers et notamment la place des femmes sera le thème du mardi 24 au centre social des Flaments à partir du film, « Le Réveil des reines ». Enfin, nous voulons provoquer des débats sur la situation politique dans la région. Lundi 23, la soirée sera consacrée à l'implantation de l'extrême droite. Après la diffusion de « Main basse sur la ville », sur la situation d'Orange, le politiste Joël Gombin et des militants qui combattent le Front National animeront la soirée. Quant à la soirée de clôture, elle aura lieu le mercredi 25 mai et présentera le dernier volet des documentaires sur les campagnes électorales à Marseille : « Marseille contre Marseille. Entre deux tours ». Cette fois-ci, avec le sociologue Michel Samson, pas de débat, mais un interrogatoire de garde à vue pour dégager les chefs d'inculpation du personnel politique marseillais... C'est d'actualité !

 

Le « printemps du film engagé » c’est un collectif de militants engagés eux même, qui sont-ils ? 

 

Ce collectif s'est constitué après les élections régionales. Il regroupe des militants syndicaux, dont un grand nombre de la FSU, des militants associatifs, des chercheurs, des journalistes du Ravi, des responsables de salles marseillaises et des citoyens engagés qui ont voulu se réunir, au-delà des éventuels clivages politiques ou syndicaux.

Quels liens établissez vous entre l’action culturelle et l’action sociale et/ou politique ?

 

Notre but est de remettre le débat politique et social au cœur de la cité. Nous voulons élargir le public et fédérer les forces de transformation : c’est pour cela que nous proposons des soirées de projections et de débats qui sont conçues comme des agoras. L’objectif, en effet, est que  les analyses et les paroles se croisent afin de mettre en avant les actions et les revendications du mouvement social. Ces 6 jours seront aussi des moments conviviaux. Avant et après les projections, on pourra se restaurer et boire un verre. Ces moments, on le sait, sont aussi très importants pour la discussion, l'échange d'expérience et la fraternisation !

Au delà de ce festival, quelles sont vos perspectives ?

 

Le « printemps du film engagé » a vocation à durer. Tous les ans il proposera une semaine  de projections et de débats. Avec nos partenaires, notamment ATTAC et les Amis du Monde Diplomatique, nous collaborerons à des initiatives durant l'année. Par exemple à la rentrée, « ATTAC fait son cinéma » organise une semaine de débats et de projections autour des questions écologiques et de la transition énergétiques. Nous serons partie prenante de l'initiative.

Il est temps et il est possible que le mouvement social reprenne la main. Plus que jamais les revendications et les combats portés par les syndicats, les associations et certains partis politiques sont légitimes. Le « printemps du film engagé » veut participer à cela, et tout faire pour remettre au centre des préoccupations et des débats les véritables enjeux politiques et sociaux !

propos recueillis par Alain Barlatier pour la FSU13

 

La FSU participe à cette action culturelle et sociale, elle invite ses adhérents à participer aux différentes rencontres et projections.

 


Date de création : 08/05/2016 - 20:36
Dernière modification : 08/05/2016 - 20:36
Catégorie :
Page lue 1210 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Congrès FSU 2016
L'actu en image

170920_contrats_aides.jpg
A l'initiative des syndicats de la FSU, à l'appel d'une large intersyndicale et du réseau associatif, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées mercredi 20/9 devant la préfecture à Marseille pour dénoncer la fin des contrats aidés équivalent à plusieurs centaines de licenciements, pour demander que cesse la précarité dans les services publics. 
170912manif.jpg
le 12 septembre à Marseille, de 20 à 30000 manifestants ont défilé contre les ordonnances Macron, pour les droits des salariés, contre les politiques d'austérité, pour l'avenir de la fonction publique.

^ Haut ^